Alban Tiberghien

Alban Tiberghien est un spécialiste des usages numériques et du développement logiciel. Diplômé d’un Master recherche en informatique, cet ex-citadin lillois décide en 2013 de quitter Lille et de s’installer dans un département hyper rural, la Lozère.

Bio

Alban semble avoir tout du jeune premier heureux : famille unie et bienveillante, parcours scolaire sans faute qui se conclut par un bac avec mention, études universitaires dans un domaine porteur – l’informatique. Son parcours connaît pourtant un premier tournant lorsque, intéressé par l’écosystème de la recherche, qu’il reconnaît avoir idéalisé, il éprouve le besoin de passer à l’action, de changer le monde grâce à sa spécialité. Devenu freelance, il décide de mettre ses compétences au service de projets à impact sociétal fort.

Deuxième tournant : Alban s’aperçoit que si les proteurs de projets innovants sont impliqués, ils manquent de moyens, et ne se versent parfois pas de salaire. Il a bien tenté de revenir à une vie plus “normale”, de poursuivre des objectifs plus personnels, de se convaincre qu’il ne changerait pas le monde. Peine perdue : il a lui-même commencé à changer. Happé par la Lozère et son environnement paisible, il plonge ses pieds dans les gorges du Tarn et reprend son activité de développeur indépendant.

Objectif :

Avec cette fois une orientation sociétale. Son premier projet, le Tiers Truck, est une réponse aux enjeux du numérique en zone rurale, touchée par l’isolement et l’éloignement des zones habitées. Ses premières actions consistent à réduire la fracture numérique en sensibilisant les habitants au potentiel social du numérique. S’ensuit une école de codeurs ouverte à tous les publics, notamment ceux sous-représentés dans la discipline : femmes, jeunes en reconversion, personnes issues de toutes origines, de tous les parcours scolaires et de tous les milieux sociaux.

Sentant là naître un écosystème, il fonde une fabrique d’écosystèmes numériques pour les territoires émergents, Num’n Coop. La structure tient grâce à trois piliers : l’inclusion de tous par le numérique, à travers la médiation et la formation ; les lieux de réappropriation du numérique et de fabrication, qui se trouvent parfois là où on ne les attend pas – dans les bibliothèques, par exemple – ; la génération d’affaires à travers l’accompagnement des jeunes pousses du numérique.

Ces trois piliers sont en fait des portes par lesquelles les individus entrent dans le monde numérique et interagissent, et sont complémentaires. Aujourd’hui, le Tiers Truck grandit et recherche des talents pour accompagner sa croissance, notamment en communication, en business development, en animation et en formation. Car, rappelle Alban, la fracture numérique est toujours d’actualité.

« Il est temps que les talents du numériques retournent enrichir les zone rurales. »

Alban TiberghienFondateur de Tiers Truck