Celine Favy Huin

L’entreprise toulousaine, créée en 2015 par Céline et son mari, commercialise des objets personnalisables, de haute qualité, à vocation sociétale, fabriqués grâce à la technologie de Fabrication Additive (impression 3D).

Bio

Il a fallu plusieurs années semées d’embûches à Céline Favy-Huin pour enfin trouver sa voie. Pour cette ancienne professeure de tennis au club local, le déclencheur de ce parcours du combattant commence dès la fac de sport. Des problèmes de santé l’obligent en effet à abandonner définitivement son rêve : devenir prof de sport. S’ensuit une longue traversée du désert, durant laquelle elle se reprend tout de même en main et apprend beaucoup sur elle-même, surmontant tour à tour une interruption de carrière, des métiers qui ne suffisent pas à l’épanouir, puis un divorce. Dès le départ, néanmoins, elle est animée d’une profonde quête de sens. C’est ce qui va l’amener à se diriger vers les ressources humaines, où elle va se heurter à une terrifiante réalité : celle de la discrimination à l’embauche, parfois érigée en politique de recrutement chez certaines entreprises. Avec son nouvel époux, elle décide alors que si elle crée une entreprise, la diversité sera au coeur de ses préoccupations. Profitant de la dynamique particulière qui règne à Toulouse, elle lance Feelobject, une start-up spécialisée dans la fabrication additive (par impression 3D) d’objets. Double sens pour ce projet : les objets sont conçus pour faciliter la vie des autres et le choix de l’impression 3D permet de limiter le gaspillage.

Objectif :

Evidemment, les moments de doute reviennent de temps à autre à la charge, notamment lorsqu’elle se trouve confrontée à des préjugés sexistes. Mais Céline ne baisse pas les bras, et crée un pôle destinée à l’inclusion des personnes en situation de handicap. C’est de ce positionnement que naît la prochaine innovation de Feelobject : Virtuoz, un implant tactile et interactif dédié aux personnes non-voyantes et malvoyantes.

L’objet permet, grâce au toucher de symboles mémorisables et à un équipement audio, de découvrir un lieu, de s’en créer une image mentale claire en s’aidant d’infos sonores qui enrichissent la compréhension de l’endroit. Pendant un test dans une entreprise, une salariée en déficience visuelle lui confie, les larmes aux yeux, que pour la première fois de sa vie elle a pu se diriger toute seule dans un bâtiment inconnu, grâce à Virtuoz. Cette confidence lui fait comprendre la portée de son engagement : Virtuoz peut impacter la vie des 280 millions de personnes souffrant de cécité ou de déficience visuelle dans le monde. De quoi trembler devant l’ampleur de la tâche. Mais Céline Favy-Huin se cramponne à son mantra : on ne peut pas changer les gens, mais on peut changer leur regard.

« Quand les défis nous attendent, l’optimisme et la confiance sont les valeurs les plus précieuses.« 

Céline Favy HuinCofondatrice et présidente de Feelobject